Les associations

  • COMITE DES FETES D’OLLIERES
    Présidente madame Magali BOURSIER
    Salles associations,
    RD3, 83470 OLLIERES
  • MUSIC’OLL
    Présidente madame Jeanne TAIEB
    Quartier Plantassier 83470 OLLIERES
    Cours de chant et de danse les lundis de 17h30 à 20h00 et de 20h00 à 21h30-22h00 les mardis de 17h30 à 21h00
  • LES AMIS DE L’EGLISE SAINTE ANNE D’OLLIERES
    Président monsieur Daniel BATTUT
    Lieu-dit les Vignes 83470 OLLIERES
  • SOCIETE DE CHASSE D’OLLIERES
    Président monsieur Jacquie BARTHELEMY
    Lieu-dit Champouce 83470 OLLIERES
    Téléphone : 06.15.09.11.45
  • COMITE COMMUNAL DES FEUX DE FORET
    Président monsieur Yvon BARTHELEMY
    Lieu-dit Champouce 83470 OLLIERES
    Téléphone : 06.11.89.77.10

PAPI Argens et affluents (Programme d’Action de Prévention des Inondations)

Suite aux inondations de juin 2010 et novembre 2011, le Département du Var a élaboré un PAPI d’intention (études) en concertation étroite avec ses différents partenaires (État et collectivités locales).

Le PAPI d’intension est l’étape préalable à l’élaboration du PAPI complet (travaux) qui sera mis en œuvre à partir de 2016 par le Syndicat Mixte Argens (SMA). le PAPI d’intention a été labellisé par la commission mixte inondation (CMI) nationale le 19 décembre 2012.

Lettre d’information PAPI n°7 – avril 2015 : www.var.fr/documents

Recensement citoyen

Tout jeune Français qui a 16 ans doit se faire recenser

  • Pièce d’identité justifiant de la nationalité française (carte nationale d’identité ou passeport)
  • Livret de famille à jour

Si les délais ont été dépassés, il est toujours possible de régulariser sa situation jusqu’à l’âge de 25 ans en procédant de la même manière que pour un recensement classique. À la suite du recensement, la mairie délivre une attestation de recensement.

Si le recensement a été fait sur internet :

  • soit l’attestation de recensement se trouve dans le porte-document du compte personnel. Il est possible de l’imprimer autant de fois que nécessaire.

Il n’est pas délivré de duplicata.

En cas de perte ou de vol, il est possible de demander un justificatif de recensement au centre du service national dont vous dépendez.

Le recensement permet à l’administration de convoquer le jeune pour qu’il effectue la journée défense et citoyenneté (JDC).

Après le recensement, il faut informer les autorités militaires de tout changement de situation. Le recensement permet aussi l’inscription d’office du jeune sur les listes électorales à ses 18 ans.

Défaut de recensement En cas d’absence de recensement, l’irrégularité est sanctionnée par le fait :

  • de ne pas pouvoir participer à la JDC et en conséquence, de ne pouvoir passer aucun concours ou examens d’État avant l’âge de 25 ans,
  • de ne pas être inscrit sur les listes électorales dès 18 ans.

Pour en savoir plus …

Histoire d’Ollières

QUELQUES OLLIÉROIS AU CŒUR DE

LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

François Carrazé, 2 août 2014

Le 30 juillet 1914 le Tsar Nicolas II décrète la Mobilisation Générale après que la Serbie ait été envahie par l’Autriche-Hongrie. Le 31 juillet, le socialiste Jean Jaurès est assassiné à Paris par un adhérant à un groupe d’étudiants nationalistes. Le 1er août l’Allemagne déclare la guerre à la Russie et adresse un ultimatum à la France.

Après que les cloches des églises et des campaniles de France aient sonné le tocsin, le décret de Mobilisation Générale du samedi 1 août 1914 est placardé dans les mairies et sur les places publiques.

Dès le 2 août, le petit village d’Ollières a renvoyé sa jeunesse des classes de 1887 à 1912 dans les régiments dont ils étaient réservistes après leur service militaire. Les plus jeunes, déjà enrôlés, ont été maintenus sous les drapeaux. La grande majorité des plus anciens a été rappelée dans l’armée territoriale, mais dans quelques cas, certains sont simplement restés à la disposition du Ministre de la Guerre. Tous les hommes sont mobilisés ; les chevaux, les voitures et les harnais nécessaires à l’Armée sont réquisitionnés.

Le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France et à la Serbie. Le 4 août les troupes germaniques traversent la Belgique et arrivent en France ; la Grande-Bretagne déclare la guerre à l’Allemagne.

Les classes de 1887 à 1892

Entre 1887 et 1892, une douzaine de conscrits natifs d’Ollières figurent parmi les classes les plus anciennes qui reprendront du service en 1914 :

Classe 1887 : Chioux Eugène.

Classe 1888 : Chailan Marius, Moutte Albéric.

Classe 1889 : Florent Pierre, Trucy César, Villecroze Edouard.

Classe 1890 : Barthélemy François ; sa fiche d’incorporation manque aux archives.

Classe 1891 : Tivel Etienne.

Classe 1892 : Arnaud François, Barthélemy Louis, Fabre Victorin, Villecroze Marc. Ce dernier sera exempté de service militaire.

Les classes de 1893 à 1902

Ces classes sont celles des hommes qui ont au plus quarante ans à la déclaration de la guerre ; la plupart seront bien plus impliqués dans la bataille que leurs aînés.

Classe 1893 : pas de conscrit connu.

Classe 1894 : Fabre Jean-Baptiste, Coquillat Louis,

Villecroze Augustin sera réformé.

Classe 1895 : Florent Joseph, Florent Paul, Raspus Mathurin, Rebuffat François,

Revest Félix.

Classe 1896 : Barthélemy François, Cheilan Célestin, Fabre Jean-Baptiste,

Sumian Romuald.

Classe 1897 : pas de conscrit connu.

Classe 1898 : Arnaud Vincent, Fabre Léandre, Giraud Louis1.

Classe 1899 : Barthélemy Maurice, Raspus Jean-Baptiste, Sabatier Guillaume.

Classe 1900 : Fabre Baptistin, Rébuffat Vincent.

Classe 1901 : Barthélemy Raphaël, Coquillat Joachim, Fabre Léopold,

Moustier Xavier.

Classe 1902 : pas de conscrit connu.

Les classes de 1903 à 1913

Ces classes sont celles des conscrits qui vont terminer leur service armé à la veille du conflit, leurs périodes d’exercices pour les plus anciens,. Certains appelés n’auront pas le temps de défaire leurs bandes molletières.

Classe 1903 : pas de conscrit connu

Classe 1904 : Arnaud Pascal, Fabre Adrien, Rébuffat Achille

Classe 1905 : Coquillat Charles, Chioux Marius, Fabre Gabriel

Classe 1906 : Roux Henri

Classe 1907 : pas de conscrit connu.

Classe 1908 : Vérane Léopold, Fabre Alfred, Flayol Henri

Classe 1909 : Sumian Gabriel, Brémond Louis

Classe 1910 : Vérane Louis

Classe 1911 : Fabre Joseph

Classe 1912 : Truc Henri

Les classes de 1913 à 1922

Ces classes sont celles qui sont sous les drapeaux lorsque est affichée la Mobilisation, ainsi que celles qui seront incorporées durant le conflit armé. Dans bien des cas, les appelés ne rentreront dans leur foyer que bien après l’Armistice et même après la signature du traité de Versailles qui met fin à la Grande Guerre. Les conscrits des dernières classes quitteront la lutte contre l’envahisseur pour d’autres combats, ou ne rejoindront même pas leur affectation durant la période des hostilités. Certains seront même mobilisables en 1939.

Classe 1913 : Brémond Eugène, Chailan Alphonse, Vérane Fernand François.

Classe 1914 : pas de conscrit connu.

Classe 1915 : Chioux France Elie.

Classe 1916 : Chailan Alfred Marius1, Flayol Félix Antoine.

Classe 1917 : Brémond Marcel Joséphin, Magne Victor Marius, Verlaque Célestin Henri.

Reboul Bertin Gabriel2 sa fiche militaire n’a pas été trouvée.

Classe 1918 : Flayol Paul Fernand.

Classe 1919 : Magne Henri Augustin, Rébuffat Augustin Henri.

Brémond Etienne Paul sera réformé.

Classe 1920 : pas de conscrit connu.

Classe 1921 : pas de conscrit connu.

Classe 1922 : Fabre Justin Albert, Vérane Paul Joséphin Augustin.

Classe 1923 : Barthélemy Aimé Jean-Baptiste, Fabre Joséphin Joseph Gabriel, Vérane Joachim Louis Henri.

1 Né à Ollières le 15 octobre 1896, fils de Marius Joseph, cultivateur à Ollières, et de Joséphine Augustine Verlaque. Marié à Ollières en 1921 et décédé à Saint-Maximin en 1974. Sa fiche de mobilisation figure sous le patronyme Cheilan. ; il porte le matricule 51 de la classe 1916.

2 Né le 31 août 1897 à Ollières, fils de Marius, de Saint-Maximin, cultivateur à Ollières et de Rose Madeleine Coquillat

Ollières et son patrimoine.

Un cahier sur les édifices de culte et bâtiments ruraux à Ollières a été publié selon les récits précieux de Claudette et François Carazé.

Dans cet ouvrage, on parcourt au fil des pages, la richesse historique du patrimoine de la Commune d’Ollières.

Ci-après quelques photos du passé, qui racontent l’histoire :


L’histoire du Domaine des Terres de Saint Hilaire

Le lien ci-après vous permettra de parcourir l’histoire passionnante du domaine. Vous trouverez des photos historiques ainsi qu’un extrait du cahier de l’Association d’Histoire Populaire Tourvaine.

http://www.terresdesainthilaire.com…


La verrerie de Peyra-Ficha à Ollières (Var) (1520 – 1550)

Cliquez sur le lien pour en savoir plus :

D’après les actes de Gombaud ARBAUD, notaire à Saint Maximin

Services publics

Les liens vers les sites internet des services publics du Var

Votre Préfecture du Var  : www.var.pref.gouv.fr

Votre Conseil Général du Var  : www.var.fr

Votre Communauté de Communes Sainte Baume Mont Aurélien  : www.porteduvar.fr

Votre Direction Départementale des Territoires et de la Mer : www.var.equipement.gouv.fr

Votre Antenne de Justice et du Droit :
Email. : ajd.stmaximin@wanadoo.fr
Tél : 04.94.86.65.10 – Fax : 04.94.86.65.11

Présentation de la commune

Le mot du maire

Notre petit village situé en face du Mont Aurélien et touchant du pied le massif de la Ste Victoire, retient entre ses murs et ruelles, un passé riche et ancien. Baigné de soleil, entouré de vignobles, Ollières continue à entretenir et défendre son statut de petite commune où peu de choses souvent associées à notre société, n’apparaissent. Le calme, les oiseaux et le soleil en sont les principaux atouts.

Santé, urgences

- Maison médicale de garde de St Maximin  : 15

(située devant la caserne des pompiers) est ouverte du lundi au vendredi de 20h à minuit, le samedi de 14h à 19h30 et de 20h30 à minuit, le dimanche et jour férié de 8h30 à 12h30, de 14h00 à 19h30 et de 20h30 à minuit

- Hôpital Brignoles  : 04.94.72.66.00

- Hôpital Aix-en-Provence  : 04.42.33.50.00

- Pharma garde : 3237

- Urgences dentaires : 0 892 566 766

- Urgences Europe sur mobile : 112

- Pompiers : 18

- Samu : 15

- Police secours : 17

- Gendarmerie de Saint Maximin : 04.94.78.00.00.12

- Centre anti-poisons : 15 ou 04.91.75.25.25 (Hôpital Salvator Marseille)

- Urgences mains : 15 ou 04.94.03.07.07

- Alcoolique anonyme : 04.94.23.24.99

- Drogue info-service : 0 800 23 13 13

- Enfants maltraités : 119 ou 0 800 101 083

- Sida info-service : 0 800 840 800

- SAMU social – Accueil sans abri : 115

- Femmes victimes de violences : 0 800 001 037

Agence Régionale de la Santé PACA

Prolifération des chenilles processsionnaires en région PACA

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 2 MARS 2015

Les chenilles processionnaires sont reconnaissables à leur nid de soie blanche bien visibles sur les pins. Elles peuvent engendrer en cas de contact des risques sanitaires chez l’humain, chez l’enfant en bas âge et chez l’animal.

L’ARS recommande au public des mesures de précaution à adopter pour éviter tout risque sanitaire. Pour connaitre le détail de ces recommandations : www.ars.paca.sante.fr

Actualités

L’Office du Tourisme de la Provence Verte

dispose d’une boîte aux lettres pour diffuser la promotion des manifestations communales. Il est en effet possible de déposer les affiches des événements à venir et par la même de retirer celles déjà déposées.

Site de la Provence Verte : www.la-provence-verte.net

Patrimoine local

Patrimoine Naturel

Les vignobles des Domaines de l’Abbaye de St Hilaire, de St Jean, de la Neuve, et du Château


Randonnée pédestre : Chemin de Compostelle.

 

Patrimoine Historique 

La ville, le vieux village :

Aggloméré autour du château et des remparts en terrasses.

Vieilles ruelles :

Rue du Portail (vieux portail), rue du Four (ancien four communal), rue Basse, rue du Cercle, place du Marronnier, place de l’Ormeau, place de l’Eglise, boulevard de l’Aire…

L’Eglise Sainte Anne :

Elle parait déjà en 1014 dans une dotation faite par le Comte de Provence Guillaume II aux religieux de St Victor. C’est un édifice de style roman restauré au XIXe siècle avec un beau portail, classé par les Beaux Arts, d’époque carolingienne. A voir l’ouverture en plein cintre à clavaux, encadrée de piliers, engagés à chapiteaux. Ceux-ci supportent en panneau orné de quatre sculptures, coiffé d’un entablement mouluré. Elle a été inscrite à l’inventaire des Monuments historiques le 19 octobre 1928.

L’ancien Presbytère, jouxtant l’église :

Entrée piétonne, remise, baie gothique, escalier à vis, plafonds à la française, cheminée Renaissance, petit réduit avec œil de bœuf donnant sur l’église, mur pigeon avec campanile en ferronnerie.

Le château médiéval :

Le château est imposant et date des d’Agoult mais a été modifié aux XVIIe et XVIIIe siècles par les de Félix. En 1790, alors que tous les châteaux étaient rasés dans la région, le seigneur d’Ollières, devenu Général de la République, réussit à préserver le sien.

XIVe-XVe siècles : donjon cylindrique d’environ 10m de diamètre, aux murs épais de 2m, salles voutés sous les terrasses, murs fortifiés.

XVIIe-XVIIIe siècles : belle demeure quadrangulaire flanquée d’une tour carrée englobant le donjon médiéval, dépendances et bâtiments annexes…

Le parc descendant autrefois jusqu’à la rivière, de l’autre côté de la route.

Le conseil municipal

Le conseil municipal

  • Maire : D’ANDREA Jeannine
  • 1er adjoint : LAILLET André
  • 2ème adjoint : BARTHELEMY Olivier
  • 3ème adjoint : DARDAILHON Aurélie
  • 4ème adjoint : CHIOUSSE Christian
  • 1er conseiller : MARTINEZ Daniel
  • 2ème conseiller : DUGAUQUIER Olivier
  • 3ème conseiller : GILBERT Roselyne
  • 4ème conseiller : DI-NATALI Maryse
  • 5ème conseiller : ARNAUD Karine
  • 6ème conseiller : RAINEY Nicholas
  • 7ème conseiller : ULRICH Bernard
  • 8ème conseiller : BUREL Philippe
  • 9ème conseiller : HOLI Joëlle
  • 10ème conseiller : NOTTIN Francis

 

Consultations des élus sur rendez-vous